Sénégal

Les articles concernant le Sénégal :

 

Voici un petit bilan de notre séjour au Sénégal, avec quelques infos pratiques.

Tout ceci reste très subjectif

1- Budget
Difficile de donner une vue d’ensemble puisque j’y étais pour travailler. Mais j’ai fait le tour du pays, tout de même. Je peux donc dire que les campements villageois tournent autour de 5€ la nuit en case. Les transports sont vraiments bon marché, bien négocier les taxis pour Dakar, sinon prendre les bus et minibus directement au coin de la rue pour 100 CFA si l’on reste dans la ville.
Les sites touristiques sont aussi très bon marché et c’est le transport pour s’y rendre qui sera le plus cher. Guide + jeep obligatoire dans les réserves mais ça ne dépasse pas les 20€ si vous trouvez d’autres personnes pour venir avec vous.
Les restaurants peuvent vous satisfaire pour 2 € très facilement.
Si vous allez sur la petite côte, type Sally, pris grimpent comme en Europe parfois !

2- Climat
Il fait chaud, certes, mais pas tant que ça en hiver. Autour de Dakar, en février, il faisait 10 degrés la nuit donc attention il peut faire froid. En mai, en Casamance, il faisait plus de 40 à l’ombre donc attenton il peut faire très chaud aussi ! Pas vu de pluis entre ces deux là.

3- Logement
Campements villageois et petits hôtels, sachant que les premiers ne favorisent pas toujours les contacts humains. Ca dépend vraiment du propriétaire… (Personnellement, j’avais un appartement de fonction sur la capitale donc je ne peux pas trop dire pour Dakar.)

4- Nourriture
La cuisine sénégalaise est très agréable mais peut-être un peu trop vite répétitive pour les petits budgets. Il faut aimer le posson, le piment, les oignons et surtout le riz. C’est bon vous avez fait le tour. Néanmoins, auourd’hui encore, j’adore me faire des mafés à la maison !

5- Nature
La petite côte est un peu la côté d’Azur du pays, surfaite. Les villes n’ont vraiment rien de « vertes ». Dans les terres, en revanche, la nature sèche est fabuleuse avec ses forêts de baobabs, ses dunes au sud, ses lagunes. La langue de Barbarie est extraordinaire, de même que la réserve de Bandia pour la faune. Bien sûr, les gens n’ont pas tous conscience de la pollution envronnementale et cela gâche parfois le décor, mais j’ai eu de très fortes émotions tout de même.

6- Tourisme
Personne, si l’on ne reste pas dans le centre de Dakar et Sally ! C’est bien simple, pour avoir vu les registres de plusieurs réserves, il n’y a juste personne. Depuis le départ du Rallye, les touristes français ont disparu. Quel dommage !

7- Transports
Les routes sont en très mauvais état sauf celle entre Dakar et Saint Louis. Sortir de Dakar est juste impossible avec les travaux incessants. Les pistes de Casamance retardent aussi les déplacements. Sable, chaleur, longue attente avant de remplir les 7 places, c’est érpouvant. MAIS, les rencontres sont tops !

8 et 9- Population et Hospitalité
L’hospitalité est inscrite dans les gênes des Sénégalais. C’est le pays de la Terranga ! C’est incroyable. Tout le monde vous invite. Vous prenez le thé vingt fois par jour. On est aux petits soins pour vous, on veut vous faire partager la culture locale.
Les gens parlent français donc très facile de nouer des contacts. On vout demande toujours comment vous allez, comment va la famille, etc.
On partage le même plat, les mêmes tasses, on joue ensemble… que de bons souvenirs !

10- Communication
Internet existe, mais c’est lent. Les lignes de téléphones ne marchent pas toujours en dehors de la capitale. La poste fonctionne bien aussi depuis Dakar.
Encore une fois, tout le monde parle français. C’est une destination pour voyageur débutant.

11- Art
Les spectacles ne sont pas très touristiques donc plus authentiques. Les concerts commencent toujours, comme le reste d’ailleurs, avec deux bonnes heures de retard. Les balais de Mbalax sont originaux et les percussions entraînantes. J’ai moins apprécié les chants de femmes, trop perchés pour moi… Peu de musées, dommage. Il reste l’île de Gorée pour le souvenir de l’esclavage.

12- Activités
Le tourisme étant parqué autour de club de vacances sur la petite côté, il n’y a que peu d’activités sortant de l’ordinaire. Néanmons, les vistes de réserves valent le coup.
Sur la plage, possibilité de jouer au foot ou de s’essayer à la lutte tous les jours. Pour le jogging, préférer le matin.

13- Dépaysement
C’est vraiment l’Afrique noire. Oubliez tous vos repères, jetez vos montres et réapprenez à vivre à la sénégalaise. Les criées sur les ports sont formidables et la religion omniprésente à chaque coin de rue.

14- Passage de frontières
Je suis arrivé par voie aérienne donc je ne peux me prononcer. Le passage par la Gambie est très rapide même si les douaniers font du zèle.

15- Avis général
Un superbe pays, très facile à visiter et qui apporte des émotions très fortes. Ce n’est pas tant les paysages que les rencontres dont on se souvient et c’est précisément ce que je recherche. On vit plus qu’on ne voit, et ça me va comme ça !

Ecrire son histoire autour du monde