Chili

Voici un petit bilan de notre lointain séjour au Chili, avec quelques infos pratiques.

Tout ceci reste très subjectif

 

1- Budget
20 dollars par jour en ce qui concerne le grand nord du pays où je me suis promené. Le désert d’Atacama peut se visiter en jeep, et là les prix grimpent plus vite qu’à vélo, bien entendu. Les repas peuvent être pris pour 5 dollars et les chambres d’hôtels pour 10 dollars maximum la double si vous négociez. Attention, les distances sont longues au Chili.

2- Climat
Octobre pour moi : très bonne saison. Plutôt chaud dans le désert mais prévoir une laine pour les soirées et les nuits. Bon à savoir : il ne pleut jamais à Atacama !

3- Logement
Petits ou grands hôtels dans la plupart des villes. Le confort est tout à fait correct. Logement chez l’habitant moins courant qu’au Pérou. Le souvenir en reste néanmoins grandiose.

4- Nourriture
Peu variée. Du poulet avec du riz ou des frites. C’est LE choix gustatif ! Bien sûr on peut tomber de temps à autres sur une spécialité mais c’est rare. La nourriture de rue est basique mais pratique quand les vendeurs ambulants squattent les bus ! C’est toujours le risque de voyager en routard.

5- Nature
Magnifique décor. Le grand Nord et le désert sont riches d’une grande diversité. Je n’ose imaginer le reste du pays, tout en longueur. Les Andes, le Pacifique, le désert… il y a tout !

6- Tourisme
Pas tant que ça si l’on excepte San Pedro de Atacama et le tour des geysers. Le tourisme est plus culturel également. Beaucoup de familles viennent visiter le pays.
Pour les lieux visités l’anglais est fréquent, néanmoins, il faudra parler espagnol pour en profiter.

7- Transports
Les bus. Pratiques et eficace. Bus ou minibus font les liaisons principales sont trop de diffultés : les routes sont en bon état.

8- Population et hospitalité
Très accueillante. J’étais le gringo un peu partout, mais moins qu’au Pérou. Les visages sont aussi plus clairs et donc plutôt proches du mien : on me prend pour un Argentin, là encore. Malheureusement, dans les lieux touristiques où je suis allé, pas facile de sortir du rapport mercantile… mais c’est ma faute !

9- Communication
On se comprend avec un peu d’espagnol. Les Chiliens sont heureux de voir des étrangers faire l’effort de parler une autre langue que l’anglais et feront un autre effort pour parler lentement et vous comprendre. Dans les villes, ils parlent tous anglais ou presque.
Pour les communications internet, pas de souci. On en trouve partout. Très cher dans l’Atacama attention !

10- Art
Je n’ai hélas eu qu’un bref aperçu. Je peux en revanche dire que la culture est davantage mixée et influencée par l’international que son voisin péruvien.

11- Activités
Beaucoup de sites et de musées. Les treks se multiplient ainsi que l’écotourisme, idem pour des sortes de « raids aventure ». Le ski dans les Andes. La plage pour les lézards… Il y en a pour tous !

12- Dépaysement
Peu, si l’on excepte le désert et la couleur de la roche le long des routes. C’est très proche de l’Europe de ce que j’en ai vu.

13- Passage de frontières
Dans le sens Pérou-Chili, bonjour les 3 fouilles sur 50 km de route ! Dans l’autre sens, plus aucun contrôle, vous pouvez passer à l’arrache !

14- Avis général
Un très bon (trop court aussi) souvenir. Des paysages à couper le souffle.
Un peu décevant sur le plan de la nourriture et le tourisme trop parqué dans l’Atacama mais difficile de faire autrement pour visiter des vallées de la mort ou de la luna…
Très bon accueil des populations, pas de jugements stupides au premier regard, on est étranger mais pas toujours des dollars ambulants. La curiosité vient des deux côtés : on s’intéresse autant à nous que nous nous intéressons aux autres. Vrais contacts dans les villes.
Un pays facile à vivre, facile à visiter.

Ecrire son histoire autour du monde