Chine

Les articles concernant la Chine :

 

Voici un petit bilan de notre séjour en Chine, avec quelques infos pratiques.

Tout ceci reste très subjectif.

 

1- Budget
715 dollars pour 7 semaines, dont deux envois de colis en France et une nouvelle garde-robe de routard. Je pensais que la Chine me reviendrait plus chère en réalité. Le prix des entrées de sites est parfois vraiment exorbitant.

2- Climat
Juillet et août riment avec canicule dans les villes fournaises comme Pékin. Pas besoin de faire un effort et on transpire un max ce qui entraîne 3 douches par jours. Le ciel est presque toujours couvert. Je n’ai vu que 5 fois un ciel vraiment bleu pendant ces 7 semaines dans le pays. De la pluie dans le Yunnan, au Sud, à la fin août. Rien de vraiment gênant toutefois.

3- Logement
Hôtels et guest houses. Je n’ai été logé qu’une fois chez l’habitant puisque personne ne m’acceptait ailleurs, sic. En général, le prix allait de 1.5 à 3 euros pour une chambre double avec TV et ventilateur. Le même prix pour un lit en dortoir. Les prix sont un peu plus élevés sur Pékin.

4- Nourriture
Sans doute le meilleur point de ce séjour en Chine. La nourriture est aussi variée que le pays compte de provinces. Les en-cas dans les rues sont excellents et les spécialités dans les restaurants ne sont pas trop chères. Pour 3 euros vous avez un très très bon repas. À recommander : le polo-fan, un plat Dai, fait d’ananas au riz noir…

5- Nature
Des sites vraiment extraordinaires. Je me souviendrai probablement toujours de Jiuzhaigou. Petit bémol, il n’y a pas un coin de nature sans un droit d’entrée pour y accéder. Certains vous diront qu’il est possible de ne faire que les petits villages sans rien payer à l’Etat. C’est vrai mais pour mon voyage en Chine, n’ayant pas le temps de tout faire, j’ai préféré m’en mettre plein la vue puisqu’un « village » chinois est déjà surpeuplé pour moi. Je réserve ces endroits pour l’Asie du Sud-Est.

6- Tourisme
Aucun problème. Tout est prévu pour les touristes absolument partout. Vous serez de toutes façons absorbé par la masse de touristes chinois qui visitent beaucoup leur pays, n’ayant pas toujours la possibilité de se rendre ailleurs. Certains musées n’ont aucune traduction en anglais, pas toujours évident de comprendre l’époque de certaines expositions.

7- Transports
Les bus et les trains sont très efficaces (et bientôt le Tibet sera également relié à l’ensemble du pays). Le train chinois est à essayer en assis dur ne serait-ce que pour l’expérience. Le confort est plutôt bon, seules quelques routes en dehors des grands axes ne sont pas en bon état. Autre détail à souligner : le territoire semble être en travaux permanents ce qui fait que les ouvriers refont absolument toutes les routes.

8- Population
Les jeunes sont extrêmement branchés fashion, plutôt excentriques. Le contact est très facile avec ceux qui parlent anglais et la curiosité est très grande envers les étrangers. On vous emmène partout pour découvrir le pays, c’est très agréable. Les personnes plus âgées sont beaucoup plus froides, les commentaires fusent dans votre dos et l’on vous dévisage du matin au soir. Toujours selon ma propre expérience, il est difficile d’établir un lien plus fort que celui de vendeur client avec bon nombre de Han âgés. Les échanges s’avèrent plus faciles avec les minorités, notamment les Tibétains rencontrés dans l’Aba tibétain du nord du Sichuan.

9- Hospitalité
Comparaison fort difficile après la Mongolie. Le pays n’a pas la même façon de vivre et l’on n’est pas accueilli les bras ouverts, juste parce qu’on est étranger. Je dirais presque au contraire dans les endroits plus isolés ou les montagnes sacrées. En revanche, j’ai plusieurs fois été invité chez des étudiants, assisté à un concert privé en mon honneur et tous les anglophones, de n’importe quel âge, vous proposent leur aide dès qu’ils vous remarquent.

10- Communication
Tout est en Chinois, bien sûr, mais généralement traduit en Anglais dans les grandes villes ou les lieux touristiques. Il est bon toutefois de connaître ou de savoir reconnaître quelques idéogrammes, comme pour savoir s’orienter dans les villes par exemple. La communication avec l’étranger est très facile, les cafés Internet sont omniprésents et la connexion plutôt bonne.

11- Art
Le théâtre est vraiment surprenant. Les acteurs font des pauses toutes les trente secondes, face au public comme pour marquer un suspens. Les pièces sérieuses deviennent alors comiques pour moi. La musique traditionnelle ne semble être jouée que pour les étrangers. La musique moderne est très « pop rock guimauve » et le karaoké est lui aussi omniprésent. Les musées sont très variés, beaucoup relatent l’histoire de la région dans lequel ils se trouvent. Les expositions de calligraphies sont très intéressantes. Les films chinois sont beaucoup moins diversifiés. Le héros est toujours un looser et il devient toujours fort à la fin, en ayant pris des cours de kung fu avec Bruce Lee dans ses rêves par exemple… les arts martiaux sont nécessaires dans le cinéma chinois. La plupart des films que j’ai vu sont des comédies à l’humour bien lourd mais c’est très divertissant. Les spectacles de danse sont très originaux, toujours en costumes et accompagnées de percussions de tambour.

12- Activités
Avec le niveau de tourisme affiché dans le pays, vous pouvez tout faire. Les randonnées sont également un bon moyen de s’échapper de la foule durant quelques heures.

13- Dépaysement
Du fait de la barrière de la langue, tout est différent en Chine. Pourtant, le pays est très occidentalisé à mon avis et les grandes villes ressemblent à toutes les grandes villes modernes. Il n’est donc pas compliqué de trouver ses repères facilement. Le dépaysement s’opère plutôt dans les moeurs des Chinois. Il faut être prêt à voir les gens cracher partout et jeter leurs déchets par les fenêtres…

14- Passage de frontières
RAS pour le passage entre Mohan en Chine et Boten au Laos (la frontière est donc bien ouverte). A la limite, il ne faut pas oublier de chercher les douaniers car personne ne vous arrêterait et vous pourriez traverser sans le moindre souci cette frontière…

15- Avis général
Je n’ai pas forcement choisi la meilleur période pour visiter le pays, et le tourisme de masse prend ici toute sa dimension étouffante. J’ai eu une mauvaise expérience dans le Wutai Shan, ce qui fait que ma vision a été truquée pendant longtemps. Heureusement sur la fin, j’ai rencontré de plus en plus de personnes ouvertes et le pays est devenu plus agréable. Peut-être n’est-il pas facile de visiter la Chine en étant seul. C’est dans le Sud du pays que j’ai ressenti la meilleure ambiance, plus chaleureuse, sans doute grâce à la présence de toutes les minorités. en ce qui concerne la culture, la nourriture et les sites naturels, il n’y a rien à redire, le voyage ne peut être que fantastique mais il oblige à multiplier les transports pour se rendre d’un point à l’autre du pays ; et le pays est immense. Impossible de tout voir en deux mois bien entendu. Il faut donc bien choisir à l’avance ou éventuellement se fixer sur une seule province.

Ecrire son histoire autour du monde