Népal

Les articles consacrés au Népal :

 

Voici un petit bilan de notre séjour au Népal, avec quelques infos pratiques.

Tout ceci reste très subjectif.

 

1- Budget
En voyage sac à dos, nous en avons eu pour 853€ à deux pour 63 jours (2 mois), soit 6,50 par jour et par personne. Dans cela, il faut compter 100€ de pass et d’autorisation pour les treks. Durant ceux-ci, on peut négocier les chambres gratuites si l’on mange dans le refuge. Les repas coûtent au minimum 2€ par personne. Beaucoup plus quand vous prenez de l’altitude !

2- Climat
Le Népal, c’est un peu le toit du monde, donc pas étonnant d’avoir des températures basses, surtout en altitude. Toutefois, nous n’avons eu réellement froid que la nuit, dans des refuges mal isolés au-dessus de 4.000 m. Le reste du temps, une polaire et une veste coupe-vent suffisait amplement (c’était le printemps).

3- Logement
Petits hôtels et guest houses partout. Même dans les montagnes pour les treks. On ne passe pas plus d’une heure ou deux avant de tomber sur un village qui fourmille de lodge pour touristes. Dans la capitale, on se sent un peu parqués dans Thamel, le quartier des touristes avec toutes les boutiques pour préparer ses expéditions vers les sommets. Idem autour du lac de Pokhara.

4- Nourriture
Le dhal est roi mais ne tient pas la comparaison avec la cuisine indienne. On retiendra surtout les momos (ravioles) sauce cacahuète que nous avons dévorés plus que de raison. Le reste manque de variété à notre goût.

5- Nature
L’Himalaya dans toutes sa splendeur. Des géants tout autour de nous et des sommets à perte de vue. On trouve aussi des vallées verdoyantes insoupçonnées, des forêts et des lacs. le Népal est aussi vert que blanc.

6- Tourisme
Les treks accessibles sont pris d’assaut par des hordes de touristes. Les grandes villes aussi. Aussi, il est très aisé de voyager au Népal, en solo ou via une agence. Encore faut-il supporter le tourisme de masse. Les vallées, en revanche, sont très peu fréquentées et très faciles à parcourir par ses propres moyens.

7- Transports
Les transports sont périlleux mais bons marchés. Les routes sont souvent coupées par les inondations, les éboulements, etc. Des bouchons énormes bloquent l’entrée de Kathmandou. Il vaut mieux avoir le coeur accroché, même avant de prendre un petit avion.

8- Population
Beaucoup de minorités à découvrir en fonction des régions plus ou moins reculées du pays. D’une manière générale, les habitants des grandes villes sont très ouverts aux étrangers. Nous sommes plutôt déçus par ceux des montagnes. En réalité, on avait des rêves de Sherpas et ne sommes tombés que sur des citadins louant des lodges d’altitude aux touristes pour la saison des treks. Nous avons été plus d’une fois insultés et caillassés pour ne pas avoir voulu acheter un yaourt ou tenter de négocier une chambre dans un refuge. Horrible souvenir dans les montagnes !

9- Hospitalité
L’hospitalité dans les vallées, et même dans les villes, est absolument le contraire. Dès notre première nuit, nous avons été invités à dormir chez une famille de Népalais rencontrée dans un bus à 2h du matin ! Le thé se partage facilement, on parle même plus simplement aux femmes qu’en Inde. Un très bon accueil, quand il n’est pas touristique.

10- Communication
Tout le monde parle anglais dans ce pays qui vit par et pour le tourisme. Internet et wifi partout.

11- Art
Les bars de Kathmandou ou Pokhara proposent des ambiances assez rock tous les soirs. Rien dans les hauteurs où l’on se couche avec le soleil.

12- Activités
Trekking et randonnée, évidemment. Mais aussi des balades à vélo, du rafting sur les rivières, etc. Le Népal diversifie son offre pour satisfaire le plus grand nombre.

13- Dépaysement
C’est l’Himalaya comme on l’imagine avec un contraste saisissant entre des villes polluées en travaux permanents et des sommets qui échappent à tout cela.

14- Passage de frontières
Le passage depuis l’Inde par voie terrestre est d’une simplicité déconcertante quand on a bien repéré les bus et trains à prendre. De même pour la voie aérienne où les formalités de douanes ne prennent que quelques minutes.

15- Avis général
Un pays magnifique, tant pour ses vallées que ses sommets. Des expériences humaines et sportives inoubliables pour peu qu’on aime marcher en altitude. Une grosse envie de revenir pour découvrir des treks plus reculés. Malheureusement, un accueil exécrable nous laisse sur notre faim, de même que les grèves qui ont paralysé le pays et nous ont obligé à regagner l’Inde par les airs.

Ecrire son histoire autour du monde