Sur la plage

 

Sur la plage

Le marché du village étale des poissons, fraîchement pêchés, à même le sable. Quelques femmes s’apprêtent à les trier puis à les sécher sur des portants de bois. Le bruit calme des vagues tempère les emportements à la criée, dans ce bout du monde, sur le Delta du Saloum.

Regagnant bientôt mon campement villageois, j’en profite pour me balader au bord de l’eau, le long de la plage paradisiaque, entre les ânes et les chèvres. La campagne dans ce qu’elle a de plus simple et de plus apaisant.

C’est alors que je vois arriver trois jeunes femmes. Un regard à gauche, un regard à droite – sans doute ne m’ont-elles pas vu – puis elles relèvent leurs robes, s’installent, et font leurs commissions en poursuivant leur conversation, le plus naturellement du monde. Elles rient encore un moment et repartent comme elles étaient venues, après la chose faite. Je suis sidéré.

À peine ont-elles fini que c’est un petit garçon qui prend le relai de l’autre côté. Il me regarde en s’accroupissant à quelques pas de la mer. Il me sourit. C’est presque s’il me demande de le rejoindre pour lui tenir compagnie.

Je retourne m’isoler rapidement dans ma case, l’envie de me baigner en moins. Je ne regarderai plus la plage de la même façon à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.